la revanche des sith

Les complots qui minent la République Galactique risquent d’entraîner sa chute. L’armée des clones, menée par les Jedi, tente de combattre des séparatistes, menés par le général Grievous, qui ont pris possession de plusieurs milliers de systèmes planétaires. Face à cette situation de guerre, et devant l’incapacité de la République à prendre une décision, le chancelier suprême Palpatine se fait voter des pouvoirs exceptionnels. Prenant Anakin Skywalker sous son aile, il entreprend de le mener vers le côté obscur de la Force…

Ce qui suit dévoile toute l’histoire.

La République galactique est en train de mener une guerre épique contre la Confédération des Systèmes Indépendants sous le commandement du Seigneur Sith, le Comte Dooku. Le dirigeant des armées droïdes confédérées, le Général droïde Grievous détient le Chancelier Palpatine en otage à bord de la « Main Invisible », son vaisseau amiral.

Après avoir affronté la chasse des séparatistes et leurs missiles Discorde pour s’infiltrer dans la « Main Invisible », Anakin et Obi-Wan combattent à travers le vaisseau les troupes de droïdes. Ils atteignent finalement la pièce où Dark Tyranus retient le chancelier Palpatine prisonnier. Une bataille au sabre laser s’en suit, les deux chevaliers Jedi combattant ensemble Dooku. Au cours de la bataille, Dark Tyranus frappe Obi-Wan qui se retrouve inconscient. Anakin poursuit le combat, et coupe les deux mains de Dooku. Ce dernier tombe à genoux, Palpatine encourage Anakin à achever le comte désormais inoffensif. Après hésitation, Anakin décapite Dark Tyranus malgré les règles Jedi.

Le croiseur séparatiste commence à être sévèrement endommagé dans la bataille, et entame lentement mais inexorablement sa descente vers Coruscant. Anakin porte Obi-Wan encore inconscient et court à travers le vaisseau avec Palpatine. Les trois hommes sont capturés par le général Grievous alors même qu’Obi-Wan reprend ses esprits. R2-D2 met en place une diversion, permettant aux Jedi de retrouver leurs sabres lasers et de s’enfuir. Cependant, Grievous s’échappe et fait en sorte que toutes les capsules de survie soient relâchées dans l’espace. Alors que l’immense vaisseau pénètre dans l’atmosphère coruscanti et entame sa chute libre, Anakin parvient à en prendre les commandes et à ne pas le faire s’écraser littéralement sur la surface entièrement urbanisée de la planète.

Une navette conduit les quatre rescapés au 500 Republica, la résidence des 500 plus hauts dignitaires de la République. Anakin est accueilli et loué pour ses actes héroïques, et rencontre secrètement Padmé Amidala qui lui apprend qu’elle est enceinte de leur enfant.

Plus tard, Anakin se réveille paniqué, couvert de sueur. Il révèle à Padmé son rêve : il l’a vue mourir à la naissance de son enfant, et ne veut pas que ce rêve se réalise comme ce fut le cas pour sa mère.

Le Chancelier Palpatine fait venir Anakin dans sa suite. Le Sénat a encore accordé de plus grands pouvoirs à Palpatine, étant donné l’urgence et la guerre. Palpatine confie à Anakin ses peurs, sa méfiance envers les Jedi. Il fait d’Anakin son représentant personnel au Conseil Jedi. Le Conseil accepte le rôle d’Anakin, mais refuse d’en faire un Maître Jedi. Cela met Anakin dans une colère noire, où il insiste sur le fait qu’il est bien plus fort que tous les Jedi présents au Conseil. Le Conseil discute des sujets de guerre. Il est décidé qu’Anakin devra assurer la protection du Chancelier, pendant que Yoda organisera un bataillon de clones pour assister les Wookies sur Kashyyyk. Anakin est alors très en colère, et très déçu.

Obi-Wan explique à Anakin que le Conseil exige de lui qu’il rapporte tous les faits et gestes du Chancelier Palpatine, qu’il l’espionne. « Nous sommes en guerre » explique-t-il. Puis il rappelle à Anakin que des doutes subsistent à propos du chancelier, un politicien habile qui a réussi à prolonger son mandat bien après son expiration… Anakin est outragé mais accepte la mission à contrecœur.

À l’Opéra Galactique de Coruscant, Anakin rejoint Palpatine . Palpatine poursuit sa tentative pour faire d’Anakin un partisan du Côté Obscur, lui faisant partager sa méfiance à l’égard des Jedi. Il lui parle également de Dark Plagueis, un Seigneur Sith qui selon une vieille légende aurait de par sa grande connaissance du côté obscur, réussi à créer la vie et à protéger les gens qu’il aimait de la mort, mais que son apprenti fort de son enseignement a assassiné durant son sommeil. Palpatine précise que la capacité à sauver les gens de la mort n’est pas quelque chose que l’on peut apprendre si l’on n’embrasse pas la Force dans son ensemble.

Le Conseil Jedi reçoit de Palpatine l’information que le Général Grievous est sur la planète Utapau. Il est décidé de dépêcher Obi-Wan sur les lieux. Anakin est vexé de ne pas avoir été envoyé à sa place.

Obi-Wan arrive sur Utapau à la recherche du Général Grievous. Il le trouve et le provoque en duel, Grievous utilisant quatre sabres lasers simultanément, volés aux Jedi qui auront eu le malheur de le rencontrer précédemment. Grievous tente de fuir, et Obi-Wan le poursuit. Au cours de la poursuite, Obi-Wan perd son sabre. Pendant ce temps les troupes Clones débarquent sur la planète laissant place à une bataille les opposant aux droïdes et autres machines de la Fédération.

Sur Coruscant, Anakin raconte à Palpatine que le général Grievous a été retrouvé sur Utapau. Anakin insiste : il aurait tout aussi bien accompli cette mission. Leur conversation s’axe ensuite sur la maîtrise de Palpatine concernant la Force, faisant de lui Dark Sidious, le dernier des terribles Seigneurs noirs des Sith dont les Jedi soupçonnaient l’existence. En réalisant cela, Anakin dégaine son sabre et menace de tuer Palpatine, mais ce dernier lui rappelle très habilement que l’existence de la femme de sa vie est entre ses mains car lui seul a le pouvoir de la sauver. Anakin préfère le mener devant le Conseil Jedi qui statura sur son sort.

Sur Utapau, Obi-Wan continue de poursuivre Grievous. Il le rattrape et les deux opposants se combattent à mains nues. Obi-Wan réussit à arracher une plaque abdominale à Grievous, exposant ses organes internes. Mais celui-ci le repousse avec ces quatre bras et Obi-Wan faillit tomber dans le vide. Obi-Wan saisit avec la Force l’arme du Général et tire dans son abdomen organique, le faisant exploser.

Anakin révèle à Mace Windu que le Seigneur Sith qu’ils cherchaient est en fait le Chancelier Palpatine. Anakin se propose d’aider à l’arrestation de Palpatine mais Mace préfère l’en éloigner en sentant le conflit en lui. Se souvenant de la capacité des Sith à ramener à la vie et de son rêve concernant la mort de Padmé, Anakin se rue vers le bureau de Palpatine où la bataille fait rage :

Mace Windu accompagné d’Agen Kolar, Saesee Tinn et Kit Fisto, trois des plus grands bretteurs de l’ordre, arrive dans le bureau du chancelier pour l’arrêter. Palpatine dégaine un sabre laser, caché dans la manche de son ample vêtement, et, avec une agilité que les Jedi n’auraient pas crue du vieil homme, abat rapidement ses adversaires. Mace, sur la défensive, pare les coups. C’est alors qu’Anakin arrive, et observe le duel. Au cours du combat, le Seigneur Sith ayant perdu son sabre envoie des éclairs de Force, que Mace Windu renvoie, révélant le réel visage de l’ex-Chancelier, un visage déformé et scarifié par l’utilisation du côté obscur. Anakin ne sait que faire, Mace annonce qu’il est trop dangereux pour être gardé en vie mais Anakin tient à Palpatine et dit que seule une décision du sénat peut juger de son sort bien que toute la justice soit sous le contrôle du Sith. Alors même que Mace allait achever Palpatine « affaibli », Anakin sectionne sa main. Mace, déconcentré, est tué par un ultime éclair de Palpatine toujours en pleine forme. Il est envoyé à travers la large baie vitrée. Pendant le foudroiement fatal Palpatine s’exclame d’un ton diabolique « Aucune limite à mon pouvoir !! »

Anakin se sent coupable de ce qu’il vient de faire et se confie à Palpatine. Au point où il en est arrivé, il décide de suivre le seul moyen de sauver sa femme, le côté obscur. Palpatine fait d’Anakin son apprenti Sith. Anakin se met à genoux devant Palpatine, qui lui donne le nom de Dark Vador. Palpatine lui ordonne de tuer les Jedi dans le temple, désormais leurs ennemis, et d’aller dans le système Mustafar afin d’éliminer Nute Gunray et les autres leaders séparatistes.

Dark Sidious ordonne aux Clones de toute la galaxie d’exécuter l’Ordre 66, le Grand Holocauste Jedi, le vrai but final de la Guerre des Clones. À travers la Galaxie, les Stormtroopers, ex-clones, se retournent sans pitié contre les Jedi les menant au combat, leurs officiers et frères d’armes qu’ils avaient secourus sur Géonosis trois ans plus tôt… Obi-Wan sur Utapau et Yoda sur Kashyyyk réussissent de justesse à s’enfuir. Mais tous les autres Jedi meurent assassinés inexorablement les uns après les autres. Le soir même, Dark Vador entre dans le Temple Jedi à la tête du 501e régiment, un bataillon d’élite de milliers de Clones. Vador traverse le Temple, massacrant tous les Jedi présents, jusqu’aux jeunes enfants (novices).

Plus tard, Anakin/Vador va voir Padmé, qui aperçoit de la fumée s’échappant du Temple, sans savoir ce qui s’y est passé. Il lui explique que les Jedi ont tenté de faire tomber la République en prenant le pouvoir, et qu’ils ont trahi le Sénat. Il lui dit qu’il va se rendre dans le système Mustafar, où les séparatistes restants se sont regroupés, et qu’il va mettre fin à la Guerre.

Bail Organa, le sénateur alderaanien, a recueilli Yoda et Obi-Wan à bord du Tantive IV. Les deux Jedi, sachant qu’il y a sûrement encore quelques Jedi en vie dans la galaxie et qu’un appel de rapatriement au Temple a été lancé depuis Coruscant, décident de retourner à la capitale et de modifier le message, pour éviter que tout le monde ne tombe dans le piège. Bail est également rappelé à la capitale pour assister à une réunion extraordinaire du Sénat.

Au cours de cette réunion, Palpatine leur révèle l’« échec des Jedi à dépasser le Sénat ». Il explique aux sénateurs qu’il a lancé un programme d’extermination des « traîtres » jedi, ce qui ne manque pas de perturber Padmé qui pense à son époux. Et c’est à ce moment que Palpatine s’autoproclame Empereur. La sénatrice Amidala est anéantie : la République n’existe plus.

Obi-Wan et Yoda se rendent au Temple Jedi. Ils envoient un message d’alerte à l’intention de tous les Jedi encore en vie, pour les avertir de ne pas se rendre au Temple malgré le message piège, diffusé par le nouvel Empire, annonçant la fin de la guerre et demandant aux Jedi de rentrer au temple où la mort les attend. Au centre de contrôle du Temple, Obi-Wan visionne les enregistrements de sécurité, malgré les avertissements de Yoda sur la tristesse et la douleur que pourront lui inspirer ces images, et découvre Anakin massacrant les Jedi. Yoda est résolu à affronter les Sith, mais il sait que Obi-Wan est trop faible pour vaincre Dark Sidious : il doit tuer son ancien Padawan.

Dans le système Mustafar, Dark Vador massacre de sang froid tous les séparatistes confédérés.

Obi-Wan recherche Anakin dans les appartements de Padmé. Ne le trouvant pas, il révèle à la jeune femme qu’Anakin a rejoint le Côté Obscur et a tué les chevaliers Jedi du Temple Jedi et qu’il est maintenant de son devoir de le mettre hors d’état de nuire. Seulement, Padmé ne veut pas révéler où est Anakin, car il est le père de son enfant. Avant de partir, Obi-wan le comprendra.

Plus tard, Padmé quitte Coruscant dans son vaisseau, partant pour Mustafar rejoindre Anakin. Cependant, Obi-Wan s’est caché à bord du vaisseau avant qu’elle ne décolle.

Padmé atteint Mustafar et embrasse Anakin, mais elle réalise en l’écoutant qu’Obi-Wan avait raison. Quand le maître Jedi apparait, Vador se met à étrangler Padmé avec la Force. Obi-Wan lui ordonne plusieurs fois de la laisser. Elle perd conscience et Vador relâche son étreinte sur elle. Obi-Wan et Dark Vador s’engagent dans un combat féroce au sabre laser.

Dans les bâtiments du Sénat, Yoda se bat contre Dark Sidious. Ils s’engagent dans un combat utilisant tant la Force que les sabres laser. Le duel les amène jusqu’à la grande Arène du Sénat, déserte. Sidious envoie des capsules-salons sur Yoda à l’aide de la Force, finissant par le faire chuter dans le vide. Avec l’aide de Bail Organa, Yoda parvient à s’enfuir annonçant qu’il reconnaît sa défaite et qu’il est temps pour lui de fuir et de se cacher.

Après une longue bataille pendant laquelle ni Obi-Wan ni Vador ne prennent le dessus, Obi-Wan finit par battre le Sith alors que celui-ci vient de prendre un risque en sautant par-dessus son ancien maître. Obi-Wan coupe d’un coup de sabre les deux jambes et le bras gauche de Vador, qui s’écroule et roule jusqu’au bord d’une rivière de lave. Ses vêtements, déchirés pendant le combat, frôlent la surface de la lave et s’enflamment, brûlant la quasi-totalité de la peau d’Anakin/Vador. Avant de partir, Obi-Wan lui avoue sa déception, son désespoir, et ramasse son sabre avant de rejoindre le vaisseau de Padmé, encore faible.

Dark Sidious ayant senti la défaite de son apprenti arrive sur Mustafar avec un bataillon de Stormtroopers. Ils sauvent Dark Vador, au bord de la mort.

la revanche des sith 200px-DarthVader-Inside

magnify-clip

Anakin voit le casque de Vador lui être appliqué.

Obi-Wan arrive à Polis Massa et Padmé reçoit l’assistance médicale dont elle a besoin pour accoucher. Malgré son absence de blessure physique, elle est en train de mourir, seuls ses enfants sont sauvés, des jumeaux : un garçon et une fille. Padmé leur donne le nom de Luke et Leïa. Elle rendra son dernier souffle en disant à Obi-Wan qu’il y a encore du bien en Anakin/Vador.

Sur Coruscant, alors même que ses enfants naissent, Vador se fait opérer. Il reçoit deux nouvelles jambes, un nouveau bras et une assistance respiratoire. Il est habillé d’une armure noire, et un masque lui est accolé au visage lui permettant de respirer tout en restant en vie. Le Dark Vador mécanique commence à respirer pour la première fois… Dark Vador reprend conscience et laisse exploser sa colère dans la Force quand l’Empereur, dans une dernière manipulation, lui fait croire que c’est lui qui a tué Padmé dans un accès de colère.

Sur le croiseur républicain Tantive IV, Obi-Wan, Yoda et Bail Organa sont assis autour d’une table. Ils acceptent de protéger et de cacher les enfants de Padmé. Luke et Leia seront séparés de façon à ce que les Sith ne sentent pas leur présence. Leia sera adoptée par Bail Organa. Luke sera envoyé à sa famille sur Tatooine. Obi-Wan et Yoda surveilleront et attendront jusqu’à ce que le temps soit venu. Yoda conseille à Obi-Wan d’étudier la technique de Qui-Gon pour atteindre l’immortalité. (Note : dans la version du film il lui dit qu’il a un entraînement pour lui durant sa solitude sur Tatooïne, afin de communiquer avec son ancien maître.)

Bail Organa laisse R2-D2 et C-3PO à la garde du capitaine Antilles du Tantive IV. Il demande qu’ils soient nettoyés que la mémoire de C-3PO soit formatée.

Sur Naboo, les funérailles de Padmé donnent lieu à une cérémonie solennelle. Afin de cacher la naissance des jumeaux, un faux ventre est glissé sous ses vêtements. Sur le pont d’un Star Destroyer, Dark Sidious maintenant Empereur et le Grand Moff Tarkin sont rejoints par Dark Vador ; ils observent le début de la construction de l’Étoile Noire. Sur Alderaan, la jeune Leia est ramenée par Bail Organa à sa femme, la Reine d’Alderaan. Sur Tatooine, Obi-Wan amène Luke Skywalker à sa nouvelle famille : Oncle Owen et Tante Beru.

Jedi

  • Anakin Skywalker
  • Obi-Wan Kenobi
  • Maître Yoda
  • Mace Windu
  • Agen Kolar
  • Saesse Tin
  • Kit Fisto
  • Ki-Adi-Mundi
  • Plo Koon
  • Aayla Secura
  • Baris Offee
  • Luminara Unduli
  • Shaak Ti

Fiche technique

Distribution

Doublage français 
  • Société : Dubbing Brothers
  • Direction : Jean-Pierre Dorat
  • Adaptation : Thomas Murat
  • Enregistrement : Mathieu Vieillefont
  • Montage : Jean-François Anne

Récompenses

Commentaires 

Il met en scène les éléments mis en place durant les deux premiers épisodes. Il est également plus propice à l’action. Le film fait figure de véritable tragédie grecque puisque le spectateur connaît déjà la fin de l’histoire racontée dans la première trilogie et que c’est en voulant sauver ses proches que le héros finira par les trahir et les tuer alors que son ancien mentor qu’il refuse d’écouter obtient, lui, le moyen de survivre dans la force. Le film brise également un des principaux tabous hollywoodiens puisqu’il suggère la mort d’enfants (un seul enfant est montré en train d’être tué).

George Lucas avoue, pour cette histoire, une forte inspiration de Dante ainsi que, pour la tension dramatique, du Titanic de James Cameron.

Les grands connaisseurs d’armes noteront ce détail: un des modèles d’arme d’infanterie de l’empire ressemble très fortement à une MG42 allemande de la seconde guerre mondiale, ou une autre arme de la même famille. Ce détail était déjà présent dans l’épisode 2 et est présent dans l’épisode 4.

Dans les scènes coupées du film, on retrouve Shaak-Ti prisonnière du Général Grievous qui l’exécute sous les yeux d’Anakin et Obi-Wan. Dans une autre version du script, elle est exécutée par Anakin. Finalement aucune de ces versions n’est retenue, et c’est dans Star Wars : le Pouvoir de la force que Shaak-Ti est tuée.

L’ordre 66 n’est pas sans rappeler l’ordre d’arrêter tous les templiers par Philippe le Bel le même jour, le vendredi 13 octobre 1307.

Un film de transition

L’épisode III est l’épisode qui marque la transition entre la république (le monde de la prélogie) et l’Empire (le monde de la trilogie originale). Tout dans le film est tourné vers cet objectif. Ainsi, l’acteur Ewan McGregor a étudié longuement la manière de parler, de sourire, de croiser les bras de Sir Alec Guinness, interprète original d’Obi-Wan Kenobi.

Technique [modifier]

Les styles visuels des deux trilogies sont différents. En effet les épisodes IV, V et VI présentent des vaisseaux spatiaux aux formes très angulaires, « très génie industriel », les croiseurs interstellaires par exemple. Ce choix est axé sur la nécessité de produire des vaisseaux de combat efficaces en grande quantité (en effet c’est la guerre !). Au contraire, dans les épisodes I, II et III, les coupes sont fluides et arrondies, inspirées de l’Art nouveau, axées sur l’esthétisme. Dès l’épisode II, la transition se fait sentir, elle est accentuée davantage durant l’épisode III.

Dans la première bataille de l’épisode III, on voit que de nombreux vaisseaux de la république (le futur empire) ressemblent aux futurs X-wings, Chasseur TIEs, et croiseurs. Il y a aussi des apparitions furtives de Faucon Millenium et de bipèdes impériaux. Les droïdes ressemblent eux aussi de plus en plus à ceux de la deuxième trilogie. On reconnaît d’un coup d’œil les droïdes médicaux qui soignent Dark Vador. À la fin du film, tous les droïdes de combat sont désactivés pour ne laisser la place qu’aux clones impériaux. Et quant aux clones, de nouvelles générations seront créées et ils adopteront le style et le rang de Stormtroopers. Il se peut également que l’épuisement de l’armée des clones au fil des guerres ne mène l’Empire à provoquer la conscription obligatoire sur les mondes sous sa domination, ce que suggère le faible niveau technique des soldats impériaux de l’épisode IV, qui tirent vraiment très mal au blaster. Dans l’épisode III, apparaît la spécialisation des unités de l’Empire au travers de leurs uniformes (forme du casque, couleur des légions sur les armures, nouvelles armes), qui va donner les différents corps de l’armée impériale : biker scouts, soldats impériaux, pilotes de chasseurs TIE… On voit ainsi dans l’épisode III des clones portant des marques bleues lors de l’attaque du temple Jedi, jaunes et orange lors de l’assaut d’Utupau et sur le monde-jungle Felucia, vertes sur Kashyyyk(où l’on voit aussi des soldats avec des armures de bikers scouts de couleur camouflage), rouges sur Coruscant et mauves et blanches sur la planète glaciaire Mygeeto. Les clones qui arboraient des armures immaculées et totalement uniformes dans l’épisode II, ont maintenant des armures noircies par les explosions, les couleurs de leurs légions sont écaillées par les combats, certains portent des manteaux de camouflage ou contre le froid, d’autres deux holsters au hanches, un harnais et un kama [1], sorte de jupe protégeant des éclats d’explosions.

Ambiance 

L’ambiance de l’histoire s’assombrit tout au long du film. Le changement est particulièrement visible après la proclamation de l’Empire où le ciel de Coruscant que l’on avait toujours vu ensoleillé, devient noir et chargé d’orages. La pluie est ensuite omniprésente. C’est aussi d’un point de vue psychologique que la pression monte, la machine est lancée, on sait qu’elle ne peut être arrêtée, mais on espère quand même… Chaque défaite nous met un coup… L’ambiance d’aventure habituellement présente dans les autres films minimisée fait de ce Star Wars un film plus adulte et au scénario plus fouillé que les autres épisodes. On notera que la musique du film y est pour beaucoup ainsi que de nombreuses références historiques (notamment à l’ascension au pouvoir d’Hitler, à la guerre de Sécession et à la guerre civile entre Pompée et César) et cinématographiques (Le Parrain, avec la proclamation de l’Empire simultanée avec le massacre des dirigeants séparatistes, qui rappelle la scène du baptême simultané à l’élimination des rivaux des Corleone, à la fin du Parrain, et Frankenstein avec la construction de Vador).

la guerre des clones

Synopsis 

La planète Naboo a subi un blocus de la part de la Fédération du commerce. Depuis, la République galactique, gouvernée par le chancelier Palpatine, est en crise. Le fonctionnement même du régime est remis en cause par un groupe de dissidents mené par le mystérieux comte Dooku. Le sénat et la population intergalactique sont très inquiets face à l’émergence d’une telle menace.

Plusieurs sénateurs souhaitent que la République galactique se constitue une armée afin d’empêcher que la situation ne se détériore davantage. Pendant ce temps, la sénatrice Padmé Amidala, ancienne reine de Naboo, est menacée par les séparatistes et échappe de justesse à un attentat. Le conseil Jedi décide de charger Anakin Skywalker de la protection de la sénatrice. Obi-Wan part enquêter sur cette tentative de meurtre, et découvre la constitution d’une mystérieuse armée de clones…

Ce qui suit dévoile l’intrigue complète.

La République galactique est en crise. Un mouvement séparatiste (secrètement mené par le comte Dooku, ancien Jedi) menace la paix. La sénatrice Padmé Amidala, ancienne reine de Naboo, revient au sénat galactique pour voter contre la création d’une armée de la République, bien qu’il n’y ait plus assez de Jedi pour maintenir la paix et l’ordre dans la galaxie. À son arrivée sur Coruscant, elle échappe de justesse à une tentative d’assassinat. Le chancelier Palpatine demande alors au Jedi Obi-Wan Kenobi et son apprenti Anakin Skywalker d’assurer la protection d’Amidala.

Durant la nuit, un mystérieux chasseur de primes tente à nouveau de l’assassiner, et le Conseil Jedi demande à Obi-Wan d’enquêter pour retrouver le tueur. En attendant, Anakin est chargé de protéger la sénatrice Amidala et de l’escorter jusqu’à Naboo, la planète où elle était reine. Anakin se félicite de cette occasion : alors qu’il était souvent frustré par l’autorité et la critique omniprésente mais nécessaire de son maître Obi-Wan, il est enfin libre et livré à lui-même. Jar Jar Binks assume les fonctions de sénateur remplaçant en son absence.

Pendant son enquête, Obi-Wan se retrouve sur une planète mystérieuse appelée Kamino (absente des archives de la République), où il découvre une armée secrète de clones en production pour la République. On lui annonce que l’armée a été commandée il y a dix ans par un Jedi nommé Sifo-Dyas, connu du Conseil Jedi pour être déjà mort à cette époque. Jango Fett, un chasseur de primes, a été payé pour être l’original de tous les clones. Obi-Wan rencontre Jango sur Kamino, et pense qu’il est le tueur qu’il avait dépisté. Après avoir essayé de capturer Jango Fett sans succès, Obi-Wan place un émetteur sur son vaisseau et le suit jusqu’à la planète de Geonosis.

Sur Geonosis, Obi-Wan surprend des conversations entre le comte Dooku et la Fédération du commerce, et découvre qu’ils sont à l’origine du mouvement séparatiste, et qu’ils ont créé une nouvelle armée de droïdes. Il apprend également que c’était la Fédération qui avait commandé l’assassinat d’Amidala, pour se venger de la bataille de Naboo (cf. Star Wars : épisode I – La Menace fantôme). Obi-Wan envoie un message enregistré au Conseil Jedi pour les informer de ses récentes découvertes, juste avant de se faire capturer.

la guerre des clones 270px-Villa_Balbianello_a_Lenno

magnify-clip

Une villa sur le lac de Côme fournit le lieu de tournage des scènes d’idylle entre Padmé et Anakin, situées dans l’histoire dans la région des Lacs sur la planète Naboo.

Pendant ce temps, Anakin Skywalker et Padmé Amidala ont passé beaucoup de temps ensemble sur Naboo, et Anakin révèle son amour profond pour elle. Cependant, Padmé résiste, expliquant que leur amour est impossible, puisqu’elle est une sénatrice et qu’il est un Jedi. Anakin est irrité par cela, et éprouve un conflit intérieur entre ses désirs pour elle et son devoir de Jedi. Tous les deux finissent quand même par s’embrasser, incapables de nier leur amour.

On peut préciser que d’un ton plus ou moins ironique, Anakin parle de mettre en place un système gouvernemental où un seul homme prendrait les décisions. Padmé lui demande alors s’il est bien sérieux, il sourit. Cette anecdote expose en douceur ce que va se produire plus tard lorsque Anakin deviendra Dark Vador.

Anakin est également préoccupé car il a récemment ressenti que sa mère est en grave danger, et il s’arrange pour que Padmé l’accompagne jusqu’à sa planète natale : Tatooine (désobéissant ainsi aux ordres d’Obi-Wan qui lui avait dit de rester sur Naboo). Sur place, il retrouve sa mère et apprend qu’elle n’est plus une esclave, qu’elle est mariée et dans une nouvelle famille. Mais, il découvre également qu’elle a été enlevée un mois plus tôt par des pillards Tuskens. Anakin part à sa recherche toute la nuit, et la trouve dans un sale état, prisonnière d’un camp Tusken. Au moment même où il la retrouve, elle se laisse mourir dans ses bras après seulement quelques mots. Dans un accès de fureur, il abat la communauté entière des Tuskens, femmes et enfants inclus. Sur Coruscant, Yoda ressent violemment le côté obscur de la force envahir Anakin. Anakin ramène le corps de sa mère chez les Lars, où a lieu son enterrement. Puis, il avoue à Padmé qu’il est troublé par ce qu’il a fait : il est rongé par la culpabilité, mais également empli de satisfaction.

Puisque le Conseil Jedi est au courant pour l’armée de Dooku, il envoie tous les Jedi disponibles, Mace Windu à leur tête, sur Geonosis. Anakin et Padmé font eux aussi le trajet de leur côté pour sauver Obi-Wan. Pendant ce temps, le représentant Binks réclame les pleins pouvoirs pour le chancelier Palpatine, qui pourra les utiliser pour faire appel à l’armée de clones récemment découverte.

De retour sur Geonosis, le comte Dooku essaye de persuader Obi-Wan de le rejoindre, l’avertissant qu’un seigneur sith, Dark Sidious, a un contrôle grandissant sur le sénat. Obi-wan refuse de le croire, rétorquant que les Jedi l’auraient su si cela avait été le cas. Devant ce refus, Dooku le condamne à mort.

Anakin et Padmé arrivent sur la planète, mais sont rapidement capturés et eux aussi condamnés à la mort. Ils se retrouvent alors attachés avec Obi-Wan dans une sorte d’arène où trois créatures sont lâchées sur eux, pour le plus grand plaisir de la population locale. Pendant leur lutte, Mace Windu arrive avec ses Jedi, et ils affrontent les droïdes des séparatistes dans l’arène. Même si Windu réussit à tuer Jango Fett, la défaite face aux droïdes semble imminente. Heureusement, Yoda arrive soudainement avec la nouvelle armée de clones de la République.

Une grande bataille s’ensuit entre l’armée de clones et celle des droïdes. Le comte Dooku essaye de s’échapper, mais Obi-Wan et Anakin le rattrapent dans un hangar secret, où ils entament un nouveau combat. Malheureusement, ils ne sont pas de taille face à la grande maîtrise de la force et du sabre laser que possède Dooku : Obi-Wan est blessé et Anakin se fait trancher le bras droit. Yoda apparaît juste au moment où Dooku s’apprête à les achever, et les deux maîtres Jedi se lancent dans un duel au sabre laser, pendant lequel on apprend que Dooku fut autrefois l’élève padawan de Yoda. Dooku est dominé, et emploie la force pour renverser un énorme pilier sur Obi-Wan et Anakin qui sont immobilisés au sol. Yoda s’arrête de combattre pour ralentir et dévier la trajectoire du pilier, sauvant ainsi les deux Jedi. Dooku (ou Dark Tyranus) en profite pour retourner jusqu’à son vaisseau et s’échappe vers Coruscant où il retrouve son maître, Dark Sidious. Celui-ci est heureux que la guerre ait commencé, « comme il l’avait prévu ».

De retour à Coruscant, Obi-Wan informe le Conseil Jedi des révélations de Dooku, à savoir que Dark Sidious a pris le contrôle du sénat. Yoda est perplexe, car créer la crainte et la méfiance sont les méthodes du côté obscur. Mais lui et Windu conviennent que le côté obscur opacifie maintenant toutes leurs perceptions, et qu’ils devraient surveiller le sénat de près.

Sur un grand terrain d’atterrissage, les soldats de l’armée de clones et leurs machines de guerre embarquent leurs vaisseaux sous l’œil de Palpatine, Bail Organa, et quelques autres républicains. Les troupes sont prêtes à combattre les Séparatistes. De retour sur Naboo, Anakin (avec une nouvelle prothèse mécanique pour son bras) et Padmé se marient en secret, avec pour uniques témoins les robots C-3PO et R2-D2.

Fiche technique 

Distribution [modifier]

Commentaire

Cet épisode est dans la continuité du précédent : il constitue essentiellement une mise en place de la situation.

Il recèle une grande richesse graphique, avec des ambiances très différentes : une mégalopole ultrafuturiste (Coruscant), une ambiance champêtre et bucolique (Naboo), une planète désertique ambiance western (Tatooine), une planète océanique balayée par des tempêtes (Kamino, l’usine des clones)…

George Lucas démasque graduellement ses personnages de la première trilogie (dont le plus important est Anakin Skywalker). Par exemple, en montrant le visage du chasseur de primes Jango Fett (le «père» de Boba Fett), il dévoile du même coup le visage de tous les soldats de la République.

On peut remarquer que le film est construit à la manière d’un polar : tous les événements sont racontés du point de vue des héros, à l’exception d’une courte scène vers la fin du film révélant qui se cache derrière ces événements. À propos de l’intrigue, on remarque qu’Obi-Wan Kenobi est parfaitement au courant de deux informations alarmantes : Jango Fett, qui est la matrice avérée de l’armée des clones, est aussi un des bras droits de l’armée séparatiste.

Pour ce qui est de l’aspect contemporain de l’histoire, il se traduit par l’alliance des intérêts privés et égoïstes (les lobbys de l’Industrie, la Finance, le Commerce, etc., constituant les Séparatistes) contre l’intérêt des peuples souverains organisés en République. On peut y voir une allusion actuelle aux conflits d’intérêts entre le monde des affaires et les états souverains.

la menace famtôme

Star Wars, épisode I : La Menace fantôme (en version originale, Star Wars, Episode I: The Phantom Menace) est un film américain de George Lucas, sorti en 1999.

C’est le quatrième opus de la saga Star Wars par sa date de sortie, mais le premier dans l’ordre chronologique de l’histoire. Sorti plus de quinze ans après Le Retour du Jedi, il ouvre une nouvelle trilogie centrée sur Anakin Skywalker et la manière dont le jeune Jedi deviendra le sinistre Dark Vador.

Synopsis 

La galaxie est gérée sous la forme d’une République galactique, par le Sénat galactique qui regroupe les représentants des différentes entités appartenant à la République, et dont le siège se situe sur la planète Coruscant. Cela fait plus de mille ans que la République fonctionne sous cette forme sans crise majeure.

Les chevaliers Jedi, détenteurs d’un pouvoir mystique grâce à la Force, sont les gardiens de la paix et de la justice à travers la galaxie.

La Fédération du commerce prend très mal la décision de taxer les routes commerciales imposées par le Sénat et se sert de ce prétexte pour imposer un blocus à Naboo, une planète pacifique. Deux Jedi, Qui-Gon Jinn et son padawan Obi-Wan Kenobi, vont mener les négociations.

Mais le blocus est en fait une partie d’un complot visant à envahir Naboo ; les Jedi réussissent à s’enfuir avec la reine de Naboo, Padmé Amidala. Durant leur fuite, ils atterrissent sur Tatooine où ils rencontrent un jeune humain esclave du nom d’Anakin Skywalker. Leur destin est lié à cet esclave, seul capable de leur permettre d’obtenir des pièces pour réparer le vaisseau.

Ce qui suit dévoile l’histoire complète.

Trente-deux ans avant la bataille de Yavin et les événements narrés dans la trilogie originale, un complot est organisé par un individu alors inconnu qui dirige réellement la Fédération du commerce au travers Nute Gunray. Il s’agit du sénateur de Naboo, Palpatine. Ce dernier orchestre secrètement cette invasion qui lui permet de gagner en légitimité devant le Sénat en tant que représentant de Naboo.

Sur la ville planète de Coruscant, capitale galactique, le Sénat impose des taxations sur des routes commerciales de la bordure extérieure. La Fédération du commerce, qui se fait déjà attaquer par des pirates, prend très mal cette décision et impose un blocus total à la paisible planète Naboo. Des Jedi sont envoyés pour résoudre le litige et entamer des négociations. Ces deux Jedi sont Qui-Gon Jinn et son padawan Obi-Wan Kenobi.

Mais en réalité, la Fédération a un autre objectif que l’arrêt des taxations. Elle essaie alors d’éliminer les Jedi mais sans succès. Les deux chevaliers prennent donc la route du centre de commandement du vaisseau sur lequel ils se trouvent et tentent de retrouver Nute Gunray, le vice-roi de la Fédération du commerce. Les Jedi, dépassés par les forces de l’ennemi, s’enfuient et se réfugient dans les transports de troupes destinés à envahir Naboo.

Une fois sur la planète, les Jedi font la connaissance de Jar Jar Binks, un gaffeur né Gungan, qui a été banni par les siens. Il propose alors à Qui-Gon et Obi-Wan de les mener à Otoh Gunga, la ville subaquatique de Jar Jar. Là bas, Binks est très mal reçu et se fait emprisonner tandis que les deux Jedi négocient un moyen de transport et la libération de Jar Jar avec le dirigeant d’Otoh Gunga, Boss Nass. Qui-Gon utilise ses dons de jedi afin de convaincre le boss, qui finit par accepter et leur donnent un Bongo, sorte de vaisseau sous-marin Gungan.

Le trio s’en va alors vers Theed, capitale de Naboo, en passant par le noyau de la planète, et se fait prendre en chasse par différentes créatures gigantesques du monde sous-marin comme le tueur des mers Opee ou le monstre Sando. Arrivés à bon port, les deux Jedi parviennent à libérer la reine Amidala et à la convaincre de quitter sa planète envahie pour aider le sénateur de Naboo, Palpatine, à plaider sa cause au Sénat galactique, sur Coruscant.

la menace famtôme 230px-StarWaaaaaaarrrsss3

magnify-clip

Vue des habitats de Tatooine, planète d’origine du jeune Anakin.

Lors de la fuite, le vaisseau se fait endommager et ils sont obligés de s’arrêter sur Tatooine pour trouver les pièces à remplacer. Qui-Gon découvre alors un jeune humain du nom d’Anakin Skywalker, esclave d’un ferrailleur nommé Watto. Le jeune garçon tombe sous le charme de la jeune suivante, Padmé (qui est en fait la reine de Naboo) tandis que Qui-Gon tente de se procurer les pièces. Anakin propose donc à Qui-Gon de parier avec Watto sur la course de la Boonta Eve. Watto et le Jedi arrivent à un accord : si Anakin gagne, Qui-Gon remporte les pièces et Watto garde les gains de la victoire. En cas de défaite Watto garde le vaisseau de Qui-Gon. Avant le départ Watto et Qui-Gon font un nouveau pari: si Ani gagne, il retrouve sa liberté, sinon le module de course sera à Watto. Après une course acharnée, Ani parvient à remporter la victoire.

Qui-Gon peut partir et Anakin viendra avec lui pour devenir Jedi. Mais en arrivant au vaisseau, Qui-Gon est attaqué par Dark Maul, un seigneur Sith. Arrivée sur Coruscant, la reine frustrée par la corruption et l’incapacité du Sénat à résoudre le conflit, propose une motion de censure à l’encontre du chancelier suprême Valorum. Ce dernier sera remplacé par le sénateur Palpatine qui a profité de la sympathie générée par la situation dans laquelle se trouve Naboo. Malgré cette victoire, la reine, qui n’en peut plus d’attendre l’aide du Sénat, décide de repartir sur sa planète et organise un plan à haut risque : les gungans devront se battre contre toute l’armée de la Fédération pour faire diversion pendant que les chasseurs stellaires tenteront de détruire le vaisseau amiral droïde de la Fédération et que la reine essayera de capturer le vice-roi.

Le plan est prêt quand Dark Maul refait surface et attaque les deux Jedi. Quant à Anakin, il se retrouve involontairement sur le lieu de la bataille spatiale. La reine réussit donc la capture de Nute Gunray et Anakin parvient à détruire le vaisseau amiral. Mais Obi-Wan et Qui-Gon continuent de se battre contre Maul. Après plusieurs minutes de lutte, Obi Wan se retrouve coincé derrière une barrière énergétique et assiste impuissant à l’assassinat de son maître. La barrière désactivée, Obi Wan se bat avec rage et finit par vaincre Maul en le tranchant en deux avec le sabre laser de son maître. Il accède ainsi au rang de Chevalier Jedi et prend Anakin comme apprenti.

Fiche technique

Distribution 

Les Chevaliers Jedi

Jedi importants 

Sith importants [modifier]

Autour du film 

  • Le thème musical est très fortement inspiré du mouvement Scherzo: Molto vivace, extrait de la 9e symphonie d’Antonín Dvořák
  • Le thème musical de la célébration finale sur Naboo est en fait une réorcherstration du sinistre thème de l’Empereur présent dans Le Retour du Jedi (et qui accompagne également les apparitions de Dark Sidious).
  • La sortie française du film en salles a accusé un « retard » de cinq mois en faisant l’un des derniers pays à en profiter. Ce retard a eu des conséquences à plusieurs niveaux : nombre de fans se sont rendus dans des pays limitrophes pour pouvoir y assister, mais surtout un screener diffusé sur internet s’est répandu comme une trainée de poudre. Forts de cette « leçon », la plupart des studios de cinéma font désormais leurs sorties les plus importantes le même jour dans tous les pays du monde.
  • Dans le film E.T. l’extra-terrestre de Steven Spielberg, Elliott a dans sa chambre des figurines de Star Wars. George Lucas, touché par cette attention, fait brièvement apparaître E.T. dans l’épisode 1 de Star Wars (1h25min33s, juste après que la reine demande le vote d’une motion de censure)
  • Tout comme les autres films de la saga, on peut imaginer que l’idée de princesse se faisant passer pour une de ses servantes et vice-versa est inspiré du film d’Akira Kurosawa La Forteresse Cachée, dans lequel la sœur du général Rokurota Makabe se dénonce au lieu de la princesse Akizuki en se faisant passer pour elle, alors que cette dernière est recherchée.
  • Pour la course de Module sur Tatooïne, George Lucas a trouvé son inspiration dans la célèbre course de chars du péplum Ben-Hur.
  • Sofia Coppola et Keira Knightley jouent deux des suivantes de la Reine Amidala.
  • Lors de la course de modules, on peut apercevoir Warwick Davis à côté de Watto.
  • Dans le film, on apprend qu’Anakin Skywalker est né de l’immaculée conception. C’est un détail qui n’a pas toujours été bien saisi par le public (« - Qui est son père ? demande Qui-Gon Jinn à Shmi Skywalker. – Il n’a pas de père. Il est venu au monde. Je ne me l’explique pas »). On apprends également que la Force est en relation avec des particules microscopiques appelées les « midi-chloriens ». Le taux de ces particules détermine le niveau de pouvoir potentiel que peux avoir un Jedi. Le taux d’Anakin serait tellement élevé qu’il aurait été enfanté par la force.


  • Album : photo star wars
    <b>starwarsbobafett1.jpg</b> <br />
juin 2017
L Ma Me J V S D
« juil    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Catégories

Sondage

quel note mettrerez vous à mon blog?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Commentaires récents

Auteur:

tayron04

Archives


FESTIVAL DE CANNES 2010 |
cinevedettelasuite |
Le journal d'un coeur de Di... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MoviesNewsBooks.
| cine ketezeau
| Kiefer Sutherland Filmographie