starkiller 180px-SecretApprentice_bgJe ne trahirai jamais mon maître !_L’Apprenti Secret687852-starkiller_of_soul_caliber_4_1_super

Il arriva au Sith Darth Vader de développer avec certains de ses étudiants une relation privilégiée, qui tenait plus de celle entretenue par un père avec son enfant que de celle, plus conventionnelle, entre un maître et son élève. Comme il considérait Lumiya comme sa propre fille, d’ailleurs, on peut sans peine imaginer ce qu’il serait advenu de Leia Organa, si elle avait eu le malheur de se ranger du côté de son géniteur…

Mais qu’en aurait-il été pour Luke Skywalker, s’il avait accepté la proposition que celui-ci lui avait faite sur Bespin ? – Sans doute se serait-il beaucoup rapproché de ce que devint Tao, ou même Flint, sous

l’influence néfaste de l’Apprenti Sith de Palpatine… – Cette réponse fut donnée par une autre Main de l’Ombre, un Apprenti Secret des premiers jours de l’Empire Galactique.

Jacob Nion

Quand Vader le découvrit, il n’était encore qu’un jeune garçon, répondant au nom de Galen Marek. Ses parents avaient tous les deux été des Jedi, du temps de la Guerre des Clones. Mariés secrètement lors du conflit, ils s’étaient discrètement enfuis de l’Ordre Jedi en apprenant qu’ils allaient avoir un enfant. Leur espoir était de trouver un endroit tranquille, quelque part dans la Bordure Extérieure, où ils puissent élever leur fils en paix ; mais l’Empereur Palpatine déclencha l’Ordre 66 peu après leur départ, et il fit d’eux des exilés.

Ce fut finalement sur Kashyyyk, le monde natal des Wookiees, que Galen Marek vécut les premiers printemps de sa vie. Ses parents avaient sympathisé là-bas avec les natifs. Ce fut d’ailleurs cette amitié nouée avec les autochtones qui causa la mort de sa mère : Mallie Marek, trop peu d’années après leur arrivée ; elle perdit la vie en protégeant un groupe de Wookiees d’esclavagistes patentés.

La Découverte de Vader

Tandis qu’avec l’Etablissement du Nouvel Ordre Impérial, l’Empire Galactique était en passe d’arriver au sommet de sa puissance, des espions impériaux rapportèrent la présence d’un membre fugitif de l’Ordre Jedi sur Kashyyyk ; c’était Kento Marek – le père de Galen. Darth Vader en personne se rendit alors sur la planète. Là-bas, il affronta le Jedi en fuite, et remporta son duel.
- Seigneur Noir… ce que tu cherches, tu ne le trouveras pas ici. Va-t-en. – Tu ne peux te dissimuler à mes yeux… Jedi. Je sens une puissance bien supérieure à la tienne. Où est ton maître ? – Le Côté Obscur embrume ta mémoire. Tu as tué mon maître il y a des années. – Alors tu vas partager son sort. Que… ? _dialogue entre Darth Vader et Kento Nion, avant que le premier n’ôte la vie au second.

Mais alors qu’il s’apprêtait à promptement achever son adversaire, son Sabrelaser à la lame carmin lui glissa des doigts : le jeune fils de son ennemi venait de lui arracher des mains, à l’aide de la Force !

Première Rencontre...

 

- Ah. Un fils. – Fuis ! _le dernier avertissement d’un père

Vader ne s’encombra pas davantage du Jedi, qui ne l’intéressait plus, et l’acheva à l’aide de son pouvoir de Poigne. L’enfant accaparait toute son attention, désormais. Déconcerté, Vader empêcha les soldats accourus en renfort de tuer ce garçon, et enjoignit ce dernier à le suivre. Dix-huit années avant la Bataille de Yavin, soit un an seulement après la Proclamation de l’Ordre Nouveau, le Seigneur Noir des Sith, frustré par l’intention de son Maître de ne s’adonner pleinement qu’à la conquête de la Galaxie, pouvait débuter l’entraînement d’un disciple. Son Apprenti Secret répondrait dès lors au nom… de Starkiller !

 Formation

 

Vous avez bien travaillé, mon apprenti. _Darth Vader

 

Sévère discipline

Une enfance malheureuse, une adolescence difficile… Vader tourmenta son disciple dès son plus jeune âge. Il lui procura un entraînement rigoriste et pénible, qui s’accompagnait de divers tests physiques proches de la torture. Dans un tout premier temps, il exerça son autorité sur lui par la peur ; puis il lui apprit à embrasser la haine et les autres émotions de base. Et tandis qu’il grandissait, l’Apprenti Secret fut bercé par la promesse d’obtenir un plus grand pouvoir : celui du Côté Obscur ! La crainte éprouvée envers Vader n’en avait pas disparu pour autant… Galen était consigné par ce dernier à bord de l’Executor, son vaisseau-amiral encore en construction.

Le pauvre garçon n’arrivait pas à tisser des liens affectifs avec les autres ; il n’y avait qu’avec son mentor que ce malaise s’atténuait. L’holo-droïde nommé PROXY était son seul et unique compagnon… et il était programmé pour attenter régulièrement à la vie de Starkiller, ne lui laissant aucun répit, même quand son maître était absent – ce qu’il dut réaliser rapidement, et cela malgré la confiance qu’il éprouvait pour son cher compagnon… Ainsi Vader concevait-il « l’apprentissage ». Vader qui lui-même combattait contre lui sans retenue, lors de leurs sessions d’entraînement – zébrant son corps de cicatrices. Le Sith se fichait éperdument de savoir si son Apprenti Secret était blessé ou non ; bien au contraire : il en profitait pour lancer quelque nouvel assaut encore plus vicieux !

 

 

Comme l’avaient été Darth Maul – qui, comme lui, avait dû suivre la voie du Guerrier Sith – ainsi que tant d’autres Sbires des Sith – bien qu’il fût pourtant lui-même à classer parmi les Acolytes -, Starkiller n’était que la créature de son Maître. Mais, plus qu’un Apprenti Seigneur Sith, il était surtout un fils de substitution pour Vader. Celui-ci, cependant, poursuivait des objectifs ambitieux, lesquels ne lui permettaient pas de devenir un bon père. Son élève, en conséquence, ne tarda pas à dériver du statut d’enfant spirituel de son maître vers celui de pion voguant au gré de ses manipulations. C’était ce qui expliquait la nature primaire du disciple de Vader : il était ce pour quoi il avait été formé, et rien d’autre.

Et ce fut dans ce climat tortueux que Starkiller, qui oublia progressivement son passé, succomba à sa haine et à sa colère, et embrassa le Côté Obscur de la Force. – Tout comme Vader l’avait prévu…- Son maître lui révéla alors son intention : le façonner dans l’ombre jusqu’à ce qu’il soit prêt à l’assister, et à renverser l’Empereur à ses côtés…

 

Le Pouvoir de la Force

Des années plus tard, le Seigneur Vader ne manquerait pas de rappeler à l’Empereur que  » les expérimentations sont parfois coûteuses et souvent dangereuses « , lorsqu’on lui présenterait la Main de l’Empereur Mara Jade ; des paroles prononcées en toute connaissance de cause ? Sans doute, puisque ce fut bel et bien à une expérience qu’il décida lui-même de se livrer, en prenant sous son aile un apprenti caché.

Le but du Seigneur Sith était purement et simplement de repousser à travers son âme damnée les limites du pouvoir de la Force… et il fut atteint : on dit que les compétences de Starkiller dépassèrent tout ce à quoi étaient parvenus les membres de l’Ordre Jedi en leur temps. Le potentiel de ce disciple de Vader était tellement énorme qu’il fut incapable de l’exploiter correctement de manière immédiate ; il lui fallut du temps pour arriver à totalement déchaîner la puissance qui faisait de lui l’un des plus redoutables êtres sensibles à la Force de toute la Galaxie. Incroyablement fort, l’Apprenti secret était un semeur de chaos, destructeur et impossible à arrêter.
Ses dons dans la Force se subdivisaient en quatre grandes catégories. Il tira de chacune nombre de compétences, et il n’hésitait pas à les combiner pour créer les effets les plus dévastateurs qui fussent. – Idéale pour quiconque désirait infliger des dommages graves à une cible proche, la Projection de Force lui permettait de violemment éloigner ses ennemis, ainsi que les objets situés en travers de son chemin. – La Préhension de Force lui servait quant à elle à faire léviter quasiment n’importe quoi. Cela permettait ensuite à Starkiller de déplacer ses cibles, afin de les projeter au loin… quand il ne leur réservait pas un sort bien moins enviable ! – Le lancer des fameux Eclairs de Force avait aussi été enseigné à l’Apprenti secret ! Celui-ci s’en servait pour blesser, paralyser, voire tuer ses adversaires. – Il restait enfin la Répulsion de Force, laquelle le rendait capable de tout renverser sur son passage, à l’aide d’une puissante onde de choc.

Bretteur exceptionnel, Starkiller ne maîtrisait pas uniquement les rouages du Ccmbat au sabrelaser : quantité de pouvoirs du côté obscur de la Force n’avaient plus aucun secret pour lui. Le Seigneur Sith qui l’avait instruit avait forgé là un redoutable instrument ; il ne restait plus qu’à l’utiliser…

Des épreuves Jedi

Dans une sorte d’obscur reflet des Epreuves Jedi, Darth Vader enverrait son disciple à l’ancien Temple Jedi de Coruscant. Là-bas, des épreuves métaphysiques l’attendaient, qu’il accomplirait à trois occasions, toujours entre deux missions. Ce test servirait à faire de Starkiller un Chevalier Jedi accompli… enfin, disons plutôt un Chevalier Jedi Noir !

Duel entre Starkiller et Darth Desolous Ainsi pour sa première épreuve, l'Epreuve d'Aptitude, il affronta feu Darth Desolous au cours d'un âpre combat, livré dans la Chambre des Epreuves Jedi, et qu'il remporta en ayant fait s'écrouler une statue sur son adversaire. Le Spectre Sith de la terrifiante Darth Phobos fut plus tard son ennemie, lors de son Epreuve de Lucidité - livrée cette fois en plein coeur des Archives Jedi ; si elle perdit finalement le combat, la Sith des temps anciens n'hésita pas, pour troubler Starkiller, à prendre l'apparence de la pilote impériale Juno Eclipse, qu'il aimait et dont on reparlera plus loin. Deux affrontements qui n'avaient rien de comparable à son Epreuve de l'Esprit, au cours de laquelle il eut maille à partir avec son défunt père, au beau milieu de l'ancienne Salle du Conseil Jedi. Notons que bien des Impériaux pâtirent des allées et venues de l'Apprenti Secret dans le Temple ; dont les Sentinelles Impériales...

Au Service de Vader

Que désirez-vous, mon maître ? _Starkiller

 

Premières Tâches

Lorsque Darth Vader avait jugé suffisamment puissant son Apprenti Secret - nom de code : Starkiller -, il s'était mis à l'utiliser pour consolider sa position enviée - dénoncée par la Théocratie des Deux -, en le faisant se débarrasser de ses rivaux potentiels, ainsi que de ses ennemis les plus menaçants - le tout de façon fort officieuse, naturellement. Des missions périlleuses lui firent ainsi confiées, dès l'âge de quinze ans.

Le Seigneur Sith avait offert à Starkiller un vaisseau : le Rogue Shadow, en fait un prototype avancé ; sept pilotes en tout – Juno Eclipse non comprise – se succèderaient aux commandes de l’appareil, chacun suite au trépas de son successeur – le septième ayant eu l’infortune de se faire tuer par Vader lui-même. Ces premiers tests se déroulèrent toutefois sans grand heurt.

L’Adoubement

Ce fut quelque part dans le système de Scarl que Darth Vader, toujours à bord de l’Executor, reconnut pour la première fois le mérite de son apprenti. Certes il lui réservait d’autres épreuves de plus grande envergure – sa formation de Jedi ne prendrait fin qu’avec les Epreuves Jedi mentionnées plus haut -, mais il reconnut en ces termes – sous les yeux de PROXY – que son initiation à la Voie des Sith, à laquelle il s’était attelé ces dernières années, était à présent achevée :
Quand je t’ai recueilli, tu étais faible. Je ne pensais pas que tu survivrais à ton apprentissage. Mais désormais, ta colère est devenue ta force. Enfin, le Côté Obscur est ton allié. Lève-toi, mon jeune élève. _Darth Vader

 

 

Sur la piste des Jedi

Rendu satisfait par les bons résultats de son élève, Vader lui donna alors un test de plus grande envergure : traquer et exterminer les membres de l’Ordre Jedi, dont quelques uns avaient survécu à l’Ordre 66, à l’Opération Knightfall, ainsi qu’à la Grande Purge qu’il avait orchestrée, en compagnie de ses troupes et et de l’Inquisitorius. En guise de prémisses à ces nouvelles aventures, Starkiller eut tout d’abord à combattre PROXY… une fois de plus ! – cette fois-là sous l’apparence d’Obi-Wan Kenobi : un programme auquel il n’avait plus été confronté depuis longtemps - ; s’ensuivit sa rencontre avec sa nouvelle pilote : Juno Eclipse, et le moins qu’on puisse dire c’est qu’elle le laissa tout chose…
Je harcèle les Impériaux pendant des mois et Vader m’envoie un gamin ? _Rahm Kota

Le Général Kota, aidé de plusieurs partisans, avait pris le contrôle du tout premier Centre de Production de Chasseurs TIE, en orbite autour de Nar Shaddaa. Aussi, Vader envoya son Apprenti Secret sur place, afin de régler l’incident. Il avait pour ordre de ne laisser aucun survivant, de peur que l’un d’entre eux ne puisse témoigner de son existence. Mais ce Jedi allait en fait revêtir une importance cruciale pour le jeune Darksider, lequel allait nouer une sorte de lien particulier avec celui qu’il était pourtant chargé d’assassiner… Usant de tout ce qu’il avait appris, et renforçant ces compétences déjà bien solides à l’aide de sa propre imagination, l’Apprenti Secret aveugla son ennemi ; toutefois, tandis qu’il le voyait projeté au dehors de la station, vaincu, il sut que malgré tout, le Général Jedi avait survécu… Starkiller ne se priva pas pour autant d’affirmer à Vader le contraire, tout en lui remettant le Sabrelaser de son opposant.

Rencontre avec Rahm Kota

Une fois son Epreuve d’Aptitude en poche, ce fut au tour d’un Jedi isolé, dénommé Kazdan Paratus, d’être la cible de Starkiller. Ce dernier n’avait pour seul passe-temps que la conception de droïdes, à laquelle il se livrait sur Raxus Prime. L’Apprenti Secret eut maille à partir avec la bande de Rodiens de Drexl Roosh – en plus des Gardes de Ferraille et autres abominations mécaniques pullulant sur la planète -, mais il parvint bon gré mal gré jusqu’au Temple de ferraille, où il mit un terme à l’existence de son adversaire à l’esprit dérangé.

Starkiller sur Raxus Prime

Enfin, sur Felucia, où il alla après avoir passé son Epreuve de Lucidité, un ancien membre du Conseil des Jedi attendait l’Apprenti Secret : il s’agissait de Shaak Ti. La planète était, en quelque sorte, « vivante », c’est-à-dire baignée dans les courants de la Force ; le chaos ambiant l’attirait irrémédiablement vers le Côté Obscur. Là-bas, Starkiller eut à affronter les natifs de ce monde, lesquels utilisaient d’agressifs Rancors comme montures de combat. Mais aucun guerrier ni aucun chaman ne sut stopper sa progression. Et ce fut au bord des Abîmes Ancestraux, là où reposait un Sarlacc de taille exceptionnelle, que le duel entre lui et la Jedi Togruta se produisit. Le Maître Jedi ne mâcha pas ses mots lorsqu’elle exprima à voix haute ce qu’elle pensait de Vader et de son élève ; sa communion avec la planète aurait dû lui assurer la victoire mais, tout comme PROXY l’affirma plus tard, rien n’aurait pu entraver Starkiller : il avait promis à son maître de remporter la victoire. Reconnaissant son échec à rallier à elle l’Apprenti Secret, Shaak Ti tomba dans le puits sacrificiel du Sarlacc ; sans qu’il sache vraiment pourquoi, Starkiller tenta de la retenir…
Peut-être avait-il vu qu’elle avait raison au sujet de Vader, avançait PROXY. Car Shaak Ti aussi pensait que le jeune homme gâchait son potentiel en demeurant l’esclave d’un Sith. Starkiller, finalement, n’était-il pas appelé à devenir quelque chose de largement plus glorieux que le simple laquais de Vader ?

 

L’Ebranlement d’un destin

Pauvre enfant, les Sith se trahissent toujours… Mais tu l’apprendras bien assez tôt. _Shaak Ti à Starkiller

 

Élève désavoué et reconstruction

Vous avez oublié votre place, Seigneur Vader. En prenant ce jeune comme apprenti, vous m’avez trahi. Maintenant, tuez-le, ou je vous élimine tous les deux. _L’Empereur

Vader, le Seigneur Noir, rêvait du jour prochain où il pourrait joindre ses forces à celles de son disciple prometteur, pour renverser Darth Sidious une bonne fois pour toutes, et prendre sa place aux rênes de l’Empire. Toutefois, l’Empereur en vint à être informé de ce projet, en même temps qu’il apprenait l’existence de cette entorse à la Règle des Deux. Mis devant le fait accompli, Vader n’eut pas d’autre choix que celui de trahir Starkiller. Il passa à l’action lorsque Palpatine vint le rejoindre grâce à sa flotte, à bord de l’Executor. Starkiller, pris au dépourvu, fut empalé, malmené, et projeté dans le vide spatial. Grièvement blessé, il fut toutefois récupéré par Vader, lequel avait d’autres projets pour lui…
L’Apprenti secret revint à la vie six mois standards après ces événements. Recueilli à bord de l’Empirique, et sa crise de colère passée, il reçut alors sa nouvelle assignation de la part de Vader – par l’intermédiaire de PROXY, ce qui était une source de désagréments autant pour le Sith que pour le droïde… Starkiller devait mobiliser les ennemis de l’Empereur pour accaparer toute son attention, et laisser le champ libre à lui et à Vader – qui était perpétuellement épié par les espions de son maître - ; ainsi l’Apprenti Secret pourrait-il se venger, ainsi pourrait-il accomplir son destin… L’Empirique fut précipité dans un soleil afin de ne laisser aucune trace de ce qu’il était advenu à son bord. Mais, en dépit des avertissements de son maître, Starkiller prit le temps de libérer Juno Eclipse dans sa fuite, laquelle avait été déclarée traîtresse à l’Empire Galactique. Continuant de servir le Sith, mais en secret, le jeune homme prétendit démarrer une nouvelle vie. Un nouveau pan de son existence allait débuter !

 

Fonder la Rébellion

On repart à la chasse au Jedi ? _Juno Eclipse

A l'aube de sa nouvelle quête, l'Apprenti Secret s'était fixé deux objectifs : contacter les ennemis de l'Empereur, comme Vader le lui avait demandé, et, démarche plus personnelle, compléter l'enseignement qu'il avait reçu du Sith - un enseignement incomplet, tout comme l'avait voulu son professeur. En somme, le mieux qu'il avait à faire était de mettre la main sur un Jedi ! Rahm Kota était un choix tout indiqué, car lui ayant prédit avant sa défaite qu'ils étaient tous les deux appelés à se revoir... D'aucuns pourraient prétendre qu'il le trouva dans un bar sur Nar Shaddaa ; en vérité, Bail Organa l'en avait fait partir, et ce ne fut qu'au bout de six mois standards qu'il retrouva sa trace, dans un bar, certes, mais sur Bespin ; ses recherches lui avaient fait parcourir toute la Galaxie jusqu'à Ziost... Démotivé et aveugle, Maître Kota ne voulait plus affronter les légions de l'Empire. Toutefois, l'arrivée impromptue d'un contingent de Stormtroopers menés par un Garde de l'Ombre, et la victoire de Starkiller sur eux, l'amenèrent à reconsidérer les choses...

 

Nom du personnage

Starkiller est le nom de code de l’apprenti et il existe en fait deux versions de son véritable nom : Galen Marek et Jacob Nion. Marek est le nom retenu par les supports officiels anglophones mais du fait d’une sortie anticipée en Allemagne et en France de certains supports (livres, comics), le premier nom évoqué (Jacob Nion) fut finalement utilisé, en contradiction avec le reste du monde.

 

copyfavicontrans

0 commentaires à “starkiller”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


  • Album : photo star wars
    <b>starwarsbobafett1.jpg</b> <br />
novembre 2017
L Ma Me J V S D
« juil    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Catégories

Sondage

quel note mettrerez vous à mon blog?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Commentaires récents

Auteur:

tayron04

Archives


FESTIVAL DE CANNES 2010 |
cinevedettelasuite |
Le journal d'un coeur de Di... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MoviesNewsBooks.
| cine ketezeau
| Kiefer Sutherland Filmographie